Revue de presse

ARTICLE EST REPUBLICAIN 14/06/21

Faire attention aux jeunes hérissons 

Cette semaine, notre rubrique « Naturellement Doubs » est consacrée aux hérissons. Ils nous offrent tous les ans à cette période un lot d’émotions et de surprises. Il faut être vigilant parce qu’ils nichent parfois à proximité des pieds des vaches et des chevaux ou encore des roues de véhicules.

Vendredi à Tarcenay dans une remise, la semaine dernière à Rantechaux dans une écurie ou à Flagey sous une terrasse et à Plaimbois-Vennes dans une étable les années précédentes, les hérissons nous offrent tous les ans à cette période un lot d’émotions, de surprises, et surtout de vigilance parce qu’ils nichent parfois à proximité des pieds des vaches et des chevaux ou encore des roues de véhicules.

Quatre à sept petits

Chez les hérissons, la copulation a lieu au printemps après l’hibernation (les mâles étant féconds seulement durant la période d’avril à début septembre). Après 31 à 35 jours de gestation, la femelle qui possède dix tétines peut donner naissance de 4 à 7 petits dans un nid douillet construit à l’aide de mousse, d’herbes sèches et de feuilles mortes. À la naissance, ils sont roses, aveugles et pèsent entre 10 et 25 gr. Des piquants blancs et mous apparaissent dans les heures qui suivent. Au bout de 36 heures, ils deviennent bruns tout en conservant leur blancheur à l’extrémité. 11 jours plus tard les petits hérissons se mettent en boule et commencent à quitter le nid à l’âge de trois semaines essentiellement en promenade nocturne. Ils suivent la mère de très près en file indienne tout en apprenant à connaître les invertébrés terrestres comestibles.

3 000 piquants

Au moment du sevrage, entre 4 et 6 semaines, les jeunes hérissons possèdent 3 000 piquants complètement foncés. À l’âge de deux mois, ils pèsent environ 250 gr et deviennent véritablement indépendants. La famille se disperse. Chacun consomme chaque nuit 70 gr de nourriture composée en priorité des invertébrés (lombrics, chenilles, araignées, limaces) mais aussi de certains fruits et champignons. Il devra atteindre au minimum 450 g pour survivre à la période d’hibernation.

Leur donner à boire

Le hérisson vit entre 7 et 10 ans au maximum (3 ans en moyenne). Un tiers seulement dépasse l’âge d’un an. La principale cause de mortalité est sans doute la faim pendant l’hibernation. Viennent ensuite les prédateurs comme le blaireau, le renard roux ou la martre et l’incontournable trafic routier ou parfois les tondeuses robots à proscrire de nuit. Sans oublier l’eau, on peut nourrir les hérissons uniquement avec des croquettes ou de la pâtée réservée aux chats et aux chiens. Les restes de table, le lait de vache, le pain et les agrumes sont à proscrire.

VOTRE MAIRIE
  • 8 rue de la Scierie Nods
    25580 LES PREMIERS SAPINS
  • 03 81 60 04 06
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

HORAIRES D'OUVERTURE

  • Lundi & Mardi : 13:30 - 16:30
  • Mercredi : 08:30 - 11:30
  • Jeudi: 13:30 - 18:00
  • Vendredi: 09:00 - 16:30
  • Samedi: 08:30 - 11:30

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER


© 2021 Mairie des Premiers Sapins - Tous droits réservés